jeudi 8 septembre 2011

Redline : hommage à une animation débridée

Comme souvent, merci le Forum des images, merci L'étrange festival.

Difficile de parler de Redline (1), ou alors pour dire à quel point le film donne envie de se replonger furieusement dans ses vieux classiques pour se revoir certains grands sommets de l'animation orientée bruit & fureur. Une période en particulier vient à l'esprit : sans remonter jusqu'à Mach GoGoGo, rétrospectivement, la décennie 80 parait regorger de scènes d'animation de course (à pied, en auto ou en vélo - ah non, mauvaise décennie) : façon pour les animateurs d'étaler leur maîtrise. Un nombre non négligeable d'épisodes de Urusei Yatsura se clôturent par une gigantesque scène de course-poursuite entre les protagonistes, généralement coursés par une Lum hors de contrôle faisant feu de ses foudres sur tout ce qui bouge.

The Running Man de Kawajiri est le second segment du superbe Manie Manie; le premier était réalisé par Rintaro, le dernier par Otomo (avec Takashi Nakamura au poste de directeur de l'animation). S'il aborde le même thème que le film de Koike (course mécanisée futuriste), le court de Kawajiri est beaucoup plus sombre.

__


__

L'épisode à thème "course" de Bubblegum Crisis m'a toujours paru à tout prendre moins efficace qu'un Riding Bean :

__

__


Une évidence avec Megazone 23 - la part 2, surtout, une gigantesque course-poursuite du début à la fin de l'OAV - c'est ce qui arrive quand on propulse un animateur talentueux au poste de réa.

__

__


Birth, évidemment...

__

__

.. ou Download pour sa scène finale.

__

__


Dans la même veine, Yoko Leda proposait le même style d'animation à la Kanada mais avec un chara-design plus bishôjo signé Inomata.

__

__

Reste plus qu'à attendre avec impatience l'article de Aer, donc.


(1) ... si ce n'est pour formuler l'hypothèse que la quiche Sonoshee résume la participation pernicieuse de Enokido au scénar. Voilà, c'est dit.

6 commentaires:

  1. ? Rafraichis-moi la mémmoire, stp >_<

    RépondreSupprimer
  2. Aer a déjà écrit un article sur Redline. (http://bixte.en.ciel.free.fr/?p=839#more-839)

    Qu'est-ce que tu lui reproches au juste à ENOKIDO ?

    RépondreSupprimer
  3. Random guess : ce pétard mouillé de Star Driver, dont la superficialité est d'autant plus évidente maintenant qu'on a Mawaru Penguindrum.

    RépondreSupprimer
  4. Exactement. Je lui reproche de ne pas sortir de son cercueil et de ne pas REVOLUTIONNER le MONDE. Qu'il continue à jouer les scripts doctors si ça lui chante, mais qu'il se tienne à distance de tout autre poste.

    (quoi que, vu la tronche de la plupart des séries, est-ce que ça serait vraiment pire sans lui... ?).

    RépondreSupprimer
  5. Je me demande juste pour quelle raison tu le désignes d'office comme étant un mouton noir au point de pouvoir prédire un point aussi précis de Redline.

    Je vous rejoins bien entendu sur Star Driver ou même sur The Melody of Oblivion (non, pas sur Diebuster, parce que j'adore Diebuster...) mais d'un autre côté, il a bossé sur FLCL, Utena, Rahxephon, SSE, Ouran, bref, du très bon.

    Ca me semble un peu dur de le désigner comme un porteur de lèpre (façon Midas) et donc, je me suis dit que tu devais savoir quelque chose dont je ne suis pas au courant. Ca me surprend d'autant plus qu'il est en charge du script d'Utena, ta série fétiche.

    RépondreSupprimer