jeudi 11 novembre 2010

Henshin Ninja Arashi [Ishinomori]

Dans la foulée du succès de Kamen Rider en 71, Shotaro Ishinomori va travailler l'année suivante sur une nouvelle série reprenant des recettes proches mais à une époque fort différent puisque moyen-ageuse : ça sera Henshin Ninja Arashi (変身忍者 嵐).

1600, début de l'ère Edo : le Japon est épuisé par des décennies de luttes. Majin Sai, leader du clan de la Roue Sanglante, décide d'utiliser ses yôkai ninja créés par mutation magique pour conquérir le pays. Mais c'est sans compter sans le ninja Hayate, lequel décide de se rebeller contre son propre plan; grâce au pouvoir de transformation léguer par son père, il est capable de se transformer en guerrier surpuissant (et à bec de perroquet).



Le manga est fortement teinté de fantastique, les combats contre des monstres grotesques sont sanglants et l'ambiance est lourde (combats fratricides, jusqu'à dans le final où l'identité de Majin Sai est enfin revelée). Ce qui permet de se rappeller au passage que Go Nagai a débuté chez le maitre à peine quelques années auparavant. La série télé tentera de corriger le tir, entre autre en accordant une place de choix au trio composé de du vieux Tatsumaki envoyé par le clan Iga et de ses deux enfants, la jolie Kasumi capable d'appeler le mystérieux ninja avec un air de flute et son frère Tsumuji - trois personnages qui apparaissaient dans le premier chapitre du manga mais qui étaient rapidement laissés de côté.



Un second manga Shin Henshin Ninja Arashi sort dans la foulée; plus léger, il colle aussi plus à la première moitié de la série toku en faisant la part belle au trio. La fin change aussi considérablement : Majin Sai était en fait un robot aux ordres de son lieutenant Gaikotsu Maru, un alien dans la soucoupe s'était écrasée sur Terre; après avoir réussi à la réparer il peut repartir devant un Hayate qui a du mal à en croire ses yeux... une queue de poisson dans toute sa splendeur, loin des dernières pages du premier manga.

Dans le toku Gaikotsumaru finissait par se faire remplacer par un nouveau lieutenant nommé Akuma Doujin, spécialisé dans l'invocation de monstres "occidentaux" (momie, vampire). Apparemment, ces monstres sont repris dans un troisième manga, dessiné par Ken Ishikawa. Pas encore mis la main sur celui-là.

Les scans du manga proviennent de Vintage Ninja.

Sur la série live, voir Henshin hall of fame. Les costumes des monstruosités sont magnifiques : pour la galerie des horreur, c'est par là.

1 commentaire: