dimanche 10 octobre 2010

Minecraft is crack

Non, vraiment.



Des générations de jeux à succès tels que Tetris, Diablo et le démineur ont prouvé qu'un gameplay simple mais sachant rester ouvert à des possibilités infinies avait toutes les chances de devenir rapidement addictif. Et en quoi consiste le gameplay de Minecraft [à lire], sinon à cliquer partout et à empiler des blocs les uns sur les autres comme dans une simulation de Lego ?

Je rêve de construire un château au-dessus des nuages, bâti en verre et en obsidian, fixé à une tour dans les racines plongeraient dans les profondeurs jusqu'à ma version des mines de la Moria - ponts enjambant des fleuves de lave inclus. Et ce qui est génial, c'est que l'univers de jeu étant illimité ou presque (plusieurs fois la taille de la Terre), je pourrais très bien un jour, si je le souhaite, m'embarquer sur un frêle esquif et partir au loin, si loin que je serais alors incapable de retrouver mes premières constructions. Mon château deviendrait alors introuvable. Une légende.

Quel autre jeu permet de simuler un circuit logique ?
Théoriquement, moyennant quelques ajouts dans les mécanismes du jeu, on pourrait imaginer y construire un ordinateur complet, et faire marcher une copie de Minecraft dessus.
Minecraft deviendrait un jeu récursif.
Prochaine étape, Skynet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire